Françoise Schepmans

Si je suis née à Berchem-Sainte-Agathe le 18 juin 1960, c'est bien à Molenbeek-Saint-Jean, la commune de mon cœur, que je vis depuis ma plus tendre enfance. J’y devins, de 1989 à 2001, échevine des Travaux publics, de la Culture française et de la Jeunesse. Dans le même temps, de 1989 à 1995, je serai également assistante du groupe PRL au Conseil de la Communauté française.

Cette double expérience - communale et d'initiation aux arcanes parlementaires - m'a permis de briguer avec succès un mandat au Parlement régional bruxellois en juin 1995. A la suite de cela, j'ai été réélue dans cette assise parlementaire durant trois législatures successives (1999, 2004 et 2009).

Portrait

En octobre 2001, je deviens Présidente du Parlement de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Durant mon mandat (2001-2004), mon objectif fut de tenter de rapprocher l'institution des citoyens en y organisant, notamment, des expositions, des salons littéraires, des conférences et des débats sur des thèmes de société.

En octobre 2006, suite au scrutin communal, le MR regagne les rangs de la majorité à Molenbeek-Saint-Jean. Durant la législature 2006-2012, j'ai exercé, comme Première échevine, trois compétences importantes telles que l’Economie, le Commerce et la Culture française.

Le 29 juin 2007, suite au décès inopiné de Jacques Simonet, je lui succède au poste de chef de groupe MR au Parlement régional bruxellois jusqu'au 2009.


Surviennent ensuite les élections communales d'octobre 2012, où le MR réalise un excellent score et qui provoque un chamboulement: une coalition inédite, réunissant le MR, le cdH et Ecolo/Groen se forme, mettant aussi fin à plusieurs décennies de mayorat socialiste. Je deviens bourgmestre de Molenbeek dans le souci d'apporter le changement promis à nos habitants. Dans mes compétences, j'ai notamment la Police, les Affaires légales, le Personnel communal, l'Instruction publique francophone, la Petite enfance, les Crèches francophones, les Cultes et laïcité, l'Egalité des chances, la Culture française, les Bibliothèques francophones, les Festivités, les Monuments.

Dans la foulée de ce nouveau défi, je quitte le Parlement bruxellois pour rejoindre, à l'issue des élections fédérales du 25 mai 2014, la Chambre des Représentants où je suis élue députée et vice-Présidente du Parlement.

Au travers de toutes mes responsabilités, la promotion de la citoyenneté et la participation sont l’épine dorsale de mon engagement. Plus précisément, via la Région et désormais le niveau fédéral, je me consacre à donner aux citoyens une meilleure qualité de vie (cela passe par la propreté, la sécurité, un logement salubre, la rénovation urbaine, etc.). La revitalisation économique et commerciale retient également toute mon attention. Je suis particulièrement vigilante aux questions relatives à l’émancipation des individus en leur donnant les moyens d’être vraiment maîtres de leur destin. Cela passe, entre autres, par l'apprentissage des langues et de la citoyenneté.

Mon parcours le démontre : pour moi, la politique, c'est une passion de plus de 30 ans et c’est toute une vie consacrée aux Bruxellois en général et aux Molenbeekois en particulier! Parce que « Bleue de Bruxelles ! » et de ses habitants, tout simplement !